Back to home page
PHILIP CATHERINE - Press quotes


PHILIP CATHERINE - Press quotes / extraits de presse


« The album Coté Jardin is released on his 70th birthday. On "Misty Cliffs" his guitar sings, murmurs, but also bites and searches extasy ("the Hostage"). . Catherine is lyrical, virutoso and by whiles exuberant on this sublime album." (De Standaard, 11/2012)

«L'album "Coté Jardin" parait pour son 70e anniversaire. Sur "Misty Cliffs" on reconnait immédiatement le son de guitare lyrique et mélodieux de Philip Catherine. Sa guitare chante, murmure, mais mord aussi et cherche l'extase ("the Hostage"). ... Catherine est lyrique, virtuose et des fois exubérant sur cet album sublime. »

« A 70 ans, Philip Catherine magnifie son art de la guitare et le distille dans ses propres compositions comme "Misty Cliffs?, "Seven Teas", "Virtuous Woman", "Yellow Landscape", bijoux mélodiques et harmoniques façonnés par le musicien et les autres. (..) Cet album est beau. (Le Soir, 11/2012)

CHOC . «C'est en délaissant pour un temps ses compositions personelles et celles de ses contemporains qu'il nous épate une nouvelle fois. (...) Philip fait chanter sa guitare avec un son plus pur que jamais. (JazzMan, 9/2011)

« Sincerity, magic, lyricism ... How lucky for Cole Porter to be in the golden hands of Philip Catherine! I will wait till it's my turn... » (Vladimir Cosma)

«The latest album of Philip Catherine once more proves what a great guitar player he is ! » (JazzGuitar.be)

« .. le guitariste belge s'en donne à coeur joie sur un disque fleurant bon le bonheur, la joie de vivre, le romantisme, la tendresse et une profonde légèreté. » (Le Soir - 18.5.2011)

« On "Plays Cole Porter" Phlip Catherine surpasses himself with his very sensitive and great richness of sound, and as ever his superb in timing. Chapeau for this quartet of the greatest guitar poet of Europe ! » In Plays Cole Porter overtreft Philip Catherine zich door een fijngevoelige en ongelooflijk scherpzinnige klalnkenrijkdom, en zoals altijd verbulffend qua timing. Hoedje af voor dit kwartet en de grootste gitaarpoëet van Europa! » (JazzMozaïek - 6/2011)

Concert in CapBreton : « If you're a Philip Catherine fan, you will need this recording, and if you haven't heard him before, this album will have you hooked. Charlie Mingus once called Philip the "young Django," and he performed regularly with Stephane Grappelli - he is a true gypsy jazz treasure, and this is one his major achievements. . » AllAboutJazz.com

« Dans son nouvel album, Philip Catherine fait preuve d'un jeu de guitare à la sensibilité légendaire et d'une créativité musicale exceptionnelle. » (Romain Decoret - Guitarist, 5/2010)

« Concert in Capbreton » : CHOC (Jazzmagazine/Jazzman, 5/2010)

« Guitars Two : « CHOC » "Une pure merveille. » (Félix Marciano - JazzMan, 2/2008)

« Tout simplement un des plus beau disques de guitare de la rentrée! »
(Guitarist Acoustic, 2/2008)

Guitars Two. « Few musicians can make a guitar sing as Philip Catherine does » (Thierry Quénum -Jazz.com, 2008)

« Il y a longtemps que les amateurs du premier cerle le savent, avec Guitars Two, cela se saura bien au delà : Philip Catherine est un très grand guitariste... Ce disque est une soie, belle, chatoyante, enveloppante... La guitare dans les mains de Philip Catherine, se souvient qu'elle est femme, le jazz, qu'il est mélodie. »
(Michel Contat - Télérama, 2/2008)

"Eine hervorragende neue CD. Eine ganz neue Facette seiner beeindruckenden Musikalität." (JAZZTHING, 2/2008)

« Wer Gelegenheit bekommt, Catherine auf seiner Solo-Tour zu sehen, sollte die Chance unbedingt nutzen: Ein großartiger Künstler, die Inkarnation des kreativen Chaos und dazu noch rundum sympathisch! (TheArtOfCulture.com – 4/2008)

«Le Prodige. Trentre-trois ans après son premier "Guitars", Philip Catherine remet ça avec son producteur de l'époque. Un disque lyrique et intense, où la guitare reine devrait lui amener de nouveaux adeptes. » (Focus-Le Vif, 14/3/08)

« .. la sensibilité et la profondeur d'un artiste qui, depuis toujours, a pris le parti de l'intégrité » (Les Inrocks)

"Locker swingend und elegant arrangiert." (JAZZPODIUM, 2/2008)

"Der Lyriker, meisterhafter Maler seelischer Landschaften. Ein ungewöhnliches und ungewöhnlich interessantes Album." (AKUSTIK GITARRE, 2/2008)

"Elegantes Single-Note Spiel: Elegisch, besonnen." (JAZZTHETIK, 2/2008)

"Sein lyrischer Ton hat selten ein besseres Fundament gefunden." (KULTURNEWS, 2/08)

«Top-CD. Guitarists over the whole world consider Philip Catherine as absolute world-top ! "Guitars Two" is 100% Catherine. His sound is recognizable and you also hear influences from earlier years. Impressive technique, inventive melodies, jazzy spiced, full of tension and at the same time relaxing through the beauty that it breathes. A fantastic CD full of beautiful guitarwork ». (JazzMozaiëk, 3/2008)

«Philip Catherine is een fenomenaal gitarist, die op Guitars Two weer laat horen waar hij toe in staat is op akoestische en elektrische gitaar. Intrigerende muziek, virtuoos gespeeld, mooi, en om ademloos naar te luisteren. » (Moorsmagazine, 2/2008)

«Catherine's ability to reference traditional markers from Reinhardt to Wes Montgomery, while sounding like nobody but himself, makes Guitars Two the kind of career high point that ought to dispel the guitarist's early branding. The qualities that established his reputation remain, but are subsumed in a broader approach that makes Guitars Two deserving of a place alongside Pat Metheny's New Chautauqua (ECM, 1979), Bill Frisell's Ghost Town (Nonesuch, 2000) and Joe Pass' '70s Virtuoso series on Pablo, as a pinnacle of what can be done by one man and a handful of guitars. »
(John Kelman, AllAboutJazz.com)

« Philip Catherine is een fenomenaal gitarist, die op Guitars Two weer laat horen waar hij toe in staat is op akoestische en elektrische gitaar.
Intrigerende muziek, virtuoos gespeeld, mooi, en om ademloos naar te luisteren. Dit is, al klinkt dat ongelofelijk voor wie Catherine al een tijd volgt, het eerste soloalbum van de man, en dat maakt het allemaal eigenlijk alleen nog maar indrukwekkender. Zeer fraai. » ( Moorsmagazine.com, 2/2008 )

« Philip Catherine heeft eindelijk de cd gemaakt waarop zijn fans lang moesten wachten. Als begeleider blonk Catherine al uit in subtiele emotie, maar op dit nieuwste album bereikt de verfijnd spelende gitarist een nog hogere staat van perfectie. »
(Johan Bakker - Nederlands Dagblad, 22/8/2008)

« Lorsqu'il évoque des lieux comme la « Toscane », Catherine refuse les clichés ; au contraire, il magnifie les sentiments. De même, avec « Aria De Opereta » ou « Étude Pour Peter S », il esquive avec brio le classicisme et crée un univers à la fois onirique et virtuose. » « Résolument apaisé et détendu, Guitars Two se respire autant qu'il s'écoute. Les yeux fermés, les oreilles et l?esprit grands ouverts ».
(Jacques Prouvost – Citizen Jazz, 14/4/2008)

« Un colosso della chitarra, il belga Catherine, per quasi un?ora a tu per tu con i suoi strumenti, come per conoscerli ancor piú a fondo, lui cosi capace di estrame ogni segreto. » (Musica Jazz, Italy 7/2008)

« Infatti la delicatezza degli intrecci delle due o più chitarre di Philip Catherine richiama lo stesso tipo di filigrana preziosa che i migliori duetti pianoforte-chitarra elettrica hanno saputo evocare nel corso della lunga storia della musica jazz.
Un punto di confronto stimolante che porta ad un risultato artistico di ottimo livello. »
(Maurizio Comandini, italia.AllAboutJazz, 2008)

"Philip Catherine, dernier " "Romantique".
« un Philip Catherine flamboyant. (...) Philip Catherine ne joue pas de la musique : il est la musique ! Répertoire parfait. Montée en puissance tout au long de la soirée. Lyrisme à fendre l'inconscient. Musique, musique, parfois avec ces airs de simplicité qui vous font croire que rien n?est plus facile que d'observer un photon dans sa course. Le grand art. »
(Le Monde, Francis Marmande – 19/3/07)

"Auch Jazzmusiker können "rocken" : das Philip Catherine Trio im Alten Stadtsaal." "Zu den Höhepunkten gehörte zicherlich der Song "Gilles et Mirona", den der Belgier Catherine solo spielte un dafûr die E-Gitarre gegen eine akustische eintauschte." Das Trio gas zum Ende des Konzertes unter anderem noch 'The Creeper' un "On the Gound" zum Besten - un die Gruppe durfte erst gehen nachdem sie zwei Zugaben gespielt hatte." (Morgenpost - 18/9/06)

"Von Sehnsucht Durchtränkt". "Eine Sternstunde musikalischer Inspiration bot Philip Catherine mit seinem Trio." "Die Musik des Gitarristen gewinnt ihre Grösse durch seine wundervollen Eigenkompositionen, zum anderen erhält sie eine grosse Lebendigkeit durch die Stilvielfalt, die vom poetisch Subtilen bis zum kraftvoll aufbrauschenden jazzrock reicht." (Die Rheinplatz -18/9/06)

"Philip Catherine trio in Bimhuis – overtuigend, fris en swingend." "Opvallend was de frisheid en de gretigheid waarmee het trio speelde. Het klonk alsof ze de jazz pas een dag te voren hadden uitgevonden." "Een prachtig optreden van één van de grote jazzgitaristen." (René de Hilster, CultuurPodium - 6/1/07)

"On en a eu une nouvelle démonstration - éblouissante - vendredi soir, au studio 4 (comble) de Flagey, lors d'un concert essentiellement voué à la musique de Devreese, où le quintette se fit aussi sextuor, rejoint en deuxième partie par Philip Catherine, pour proposer tango, "musique contemporaine" et jazz. En pleine possession d'un répertoire "contemporain" devenu sien, le groupe a joué pour rendre le public heureux ici et maintenant.
(Martine Dumont – La Libre, 22/11/06)

"La rencontre de Frédéric Devreese avec Soledad est de l'ordre du merveilleux. Le dernier CD du groupe, Passage en est une nouvelle confirmation. Accueillant pour l'occasion un Philip Catherine au meilleur de sa forme, Soledad parcourt une cinquantaine d'année de compositions du compositeur. Grand et jouissif."
(New Consonant Music - 10/06)

" C'est « du jazz », du vrai, du solide, un goût exceptionnel, un toucher de soie, une personnalité délicieuse que l'on sent à chaque barré, à chaque note. ... Le meilleur disque, le plus fin, de la rentrée." (Le Monde, 2/11/2002)

« Brillanter Jazz-Gitarist. .. Das "The Blue Prince" Stargastspiel des Philip Catherine Quartett war hochkarätiger Jazz, interpretiert von einem überragenden Weltklasse-Gitarristen un einer hörenswerten Begleitband. Nur selten kommt man in den Genuss, Jazz in solcher Vollendung zu hören. » (Nürnberger Zeitung, 5/3/2001)


« Ein Konzertauftritt des Philip Catherine Quartets wie dieser darf ohne weiteres als Jazzkultur in Perfektion gelten. » (Fränkischer Tag, 3/3/2001)

"Guitar Groove ".One of those albums which is so good you can't stop playing it" (Manchester Evening News, 2/99)

"He is one of the most accomplished and rewarding guitarists now playing jazz, and 'Blue Prince" is perhaps the best single place to discover him" (DownBeat, 5/2001)

"The Belgian guitarist Catherine takes John Scofield's mix of John Coltrane and Jimi Hendrix a step further by adding Django Reinhardt's gypsy soul into the mix. That's a lot of famous and talented guitar pickers in a row; Catherine belongs right up there with them." (International Herald Tribune, 11/98)

"Une fois de plus, Philip Catherine nous prouve - sans aucune frime - qu'il compte parmi les grands noms de la guitare jazz". (Guitar & Bass, dec 2000)

(Blue Prince) : « Philip Catherine est l'un des plus grands, des meilleurs guitaristes de notre temps. » (Midi Libre, 30/11/2000)

... le grand Philip Catherine, sans avoir l'air d'y toucher, réinvente la recette du jazz pêchu et mélodique : "groovy".... C'est que ça lui suinte des doigts à cet homme-là!" (Jazz Magazine, 11/98)

"(Guitar Groove)" On ne le proclamera jamais assez : Philip Catherine est un immense artiste, un grand maître de la guitare.... (Virgin Megapresse, 12/98)

"Catherine must be counted among the great musicians of the day"
(Milwaukee Journal, 3/98)

"Catherine is 's werelds beste jazzgitarist." "Zo had Autumn Leaves nog nooit geklonken en zo zal het nooit meer klinken." (Utrechts Nieuwsblad, 12/98)


"Philip Catherine s'y présente au sein du BJO, big band d'une technicité et d?une cohésion exceptionelle. » Soit le disque passionnant d'un musicien au sommet de son art. »
Jazz Magazine – 5/2005

« ... un Philip Catherine magnifique et un BJO impeccable. Forcément, le plaisir de jouer ensemble est à la base d'un projet aussi ambitieux!"
Pierre Bertrand, Jazz Man – 5/2005

« ''' on est séduit par un orchestre qui swingue à l'unisson du soliste. La richesse des matières et des motifs ne joue pas le remplissage mais sert ou relaie admirablement le récit de la guitare. » Franck Bergerot, Jazz Man – 5/2005

" The sound is pure magic ... solid musicianship and direct emotion." (John Barrett, Jazz USA)

« Ce type d'osmose entre un soliste et l'orchestre ne se fait plus si souvent entendre »
Le Monde – 31/05/2005

« ... le jazz en grande formation a encore de belles joies à offrir . »
« L'une des belles surprises du jazz européen du premier semestre. »
Christian Larrède, Les Inrockuptibles – 11/05/2005

"Un disque superbe où un dialogue étonnant s'étire entre le guitariste et l'orchestre."
« Un vrai disque somptueux et qui swingue constamment. Bravo. »
FDM, Jazz Notes – juillet/août 2005

« Le prince de la guitare s"est entouré du Brussels Jazz Orchestra, l"un des big bands européens de jazz les plus réputés . »
Musique Info – 22/04/2005

« Ce disque ne s'écoute pas, il se respire, se hume avec bonheur et donne du "peps" ! »
Le populaire du centre – 12/05/2005

« Meeting Colours : un chef d'oeuvre ! »
Marc Danval, Le Soir Magazine – 1/06/2005
" C'est « du jazz », du vrai, du solide, un goût exceptionnel, un toucher de soie, une personnalité délicieuse que l'on sent à chaque barré, à chaque note. ... Le meilleur disque, le plus fin, de la rentrée." (Le Monde, 2/11/2002)

"I can say, with no hesitation, this is one of my favorite guitar records this year." (JH, Vintage Guitar Jan.2003)

"Blistering... Philip Catherine has a guitar tone like that of the shine of hot mercury pouring from a stainless steel cylinder. His latest recording, Summer Night is replete with such a tone on both fusionesque pieces and more mainstream standard fare... This is simply as fine a jazz guitar recording as one could hope for..". (Michael Bailey - AllAboutJazz.com , nov.2002)

"Que ce soit en trio ou en quartet, voire en duo avec lui-même comme sur "Gilles et Mirona", sur des thèmes originaux ou sur des standards, Philip Catherine affirme à la fois un classicisme souverain et une capacité d'innovation sidérante. ... Et la "marque de fabrique" Catherine, c'est une constante musicalité, priorité absolue sur toute autre préoccupation, qu'il imprime sur tout ce qu'il joue. " Ce disque est un régal de bout en bout.? (Thierry Quénum, Amazon.fr, Nov.2002)

"Summer Night ... du grand jazz comme on l'aime tous. Un disque plaqué or pour sa qualité artistique. Un disque de chevet.? (Laurent Vallette, www.jazzbreak.com)

"D'un sommet (Blue Prince) son précédent album, (...) l'indispensable Catherine passe à un autre: Summer night, toujours en quartet mais avec des troupes renouvelées, confirme avec éclat que le guitariste belge est l'un des musiciens de jazz les plus passionnants, inspirés, attachants et imaginatifs qui soient, et l'on pèse ses mots. (?) Ni effets de manche ni note en trop (l'apanage des grands), énergie contagieuse, élégance de dandy généreux : irrésistible, comme à chaque fois.
(Bernard Quiriny, www.chronicart.com)

"On est toujours émerveillé par le sens mélodique de ce guitariste hors mode (...) Les morceaux, les improvisations jaillissent de lui avec les battements d'ailes du bonheur, couleur d'été, de jour et de nuit.» (télérama (ffff)
)
« Summer Night » : Disque d'Emoi (Jazz Magazine, 10/2002)

"He is one of the most accomplished and rewarding guitarists now playing jazz, and 'Blue Prince' is perhaps the best single place to discover him" (DownBeat, 5/2001)

(Blue Prince) : "An album full of great playing" (JazzReview, 2/2001)

(Blue Prince) : « His liquid licks , expressive solos, and warm-toned sounds set him apart in a overgrown jazz field. ?Catherine plays with a beautifully sublime grace » (Jazzis, 7/2001)

« Poet of the six strings. Jazz guitarist Philip Catherine enchants his public. » « Solos give goosepimpels » « A jazz concert which one will not easily forget. »
(AZ, 29/1/2002)

« Ein Konzertauftritt des Philip Catherine Quartets wie dieser darf ohne weiteres als Jazzkultur in Perfektion gelten. » (Fränkischer Tag, 3/3/2001)


« Brillanter Jazz-Gitarist. ... Das "The Blue Prince' Stargastspiel des Philip Catherine Quartett war hochkarätiger Jazz, interpretiert von einem überragenden Weltklasse-Gitarristen un einer hörenswerten Begleitband. Nur selten kommt man in den Genuss, Jazz in solcher Vollendung zu hören. » (Nürnberger Zeitung, 5/3/2001)

(Blue Prince) :"Philip Catherine signe là son plus beau disque." - "Choc de l'Année"
(JazzMan, 11/2000)

(Blue Prince) : "Une fois de plus, Philip Catherine nous prouve - sans aucune frime - qu'il compte parmi les grands noms de la guitare jazz". (Guitar & Bass, dec 2000)

"Blue Prince montre Philip Catherine en pleine possession de son indéniable talent, au sommet de son art, affichant l'évidente sérénité des grands, ayant accédé à l'épanouissement artistique total." (Guitarist Magazine, nov.2000)

(Blue Prince) : «Philip Catherine sait faire revivre la souplesse féline des phrases du passé (Django, René Thomas), mais dans un autre langage, celui d?aujourd?hui : un Maître. » (Guitare Magazine, dec 2000)

(Blue Prince) : « Philip Catherine est l?un des plus grands, des meilleurs guitaristes de notre temps. » (Midi Libre, 30/11/2000)

(Blue Prince) : « Philip catherine est bien un des guitaristes les plus importants du jazz contemporain (Nord Eclair, 6/11/2001)

"Guitar Groove" le disque délectable d'un artiste au sommet de son art"
(Jazzaround, 12/98)

... le grand Philip Catherine, sans avoir l'air d'y toucher, réinvente la recette du jazz pêchu et mélodique : "groovy". C?est que ça lui suinte des doigts à cet homme-là!"
(Jazz Magazine, 11/98)

"(Guitar Groove) " On ne le proclamera jamais assez : Philip Catherine est un immense artiste, un grand maître de la guitare?. (Virgin Megapresse, 12/98)

"Catherine must be counted among the great musicians of the day."
(Milwaukee Journal, 3/98)

"Catherine is 's werelds beste jazzgitarist." "Zo had Autumn Leaves nog nooit geklonken en zo zal het nooit meer klinken." (Utrechts Nieuwsblad, 12/98)

"Working his magic on a Gibson ES-175, Catherine's soloing is equal parts bebop and modern jazz. He plays in and out of the changes, casting transcendent melody lines that bring together all of his musical influences and quote freely from his pas, thus creating a new music." (Vintage Guitar, 3/98)

"If you like jazz guitar, it would be extremely difficult to do any better than to own this five-star recording by Belgian guitarist Philip Catherine." (Skanner, Portland, 4/98)

"Over the years, Philip Catherine has played with Mingus, Dexter Gordon, Jean Luc Ponty and Stéphane Grappelli, always managing to enrich both his and their music in the process. It is great to see him out front a leader, and "Live" shows him at his best."
(Guitar Magazine, 3/98)

... no cabe sino calificar a "Live" de un disco magnífico y, por qué no decirlo, precioso !" (Cuadernos de Jazz, 1/98)

"Philip Catherine : un son de guitare immédiatement reconnaissable, une façon unique d'être jazz... Pour son premier album en public Philip Catherine livre une musique incroyablement épanouie.3 (Le Vif/L?Express, 1/98)

(re: Philip Catherine "Live" ) " ...this is another example of the incomparable, delicate, delicious guitarist at his peak." (Jazz 52nd Street, 98)

"Philip Catherine Quartet "Live", möglicherweise die bemerkenswerteste Jazzaufnahme des letzten Jahres.? (Die Welt, 2/98)

"Der belgische Gitarrist Philip Catherine zeigt, dass er noch immer zu Europas führenden Jazzern zählt.? (Der Spiegel, 10/97)

"Au final, tout cela donne un disque formidable qui, à sa manière pudique et légère, cultive et réalise une idée subtile, fluide et inventive résolument mélodique de la guitare et du jazz.? (JazzMan, 10/97)

"Dans le monde du jazz contemporain où les guitaristes ne manquent pas, Philip Catherine occupe une place unique. Son nouvel album "Live" confirme, si besoin était, le grand artiste belge comme une voix incontournable de la musique d'aujourd?hui.
Compositeur racé, au style centré sur la richesse mélodique d'un phrasé qui va au fond des choses, Philip Catherine possède un réel pouvoir d'émotion, et ses histoires au constantes variations de tempo délivrent une beauté qui interpelle.?
(Nice Matin, 10/97)

"Um grande guitarrista (ou um grande pianista ou saxofonista) não é necessariamente um grande músico. Pihlip Catherine é um grande guitarrista. E um grande músico."
(MC Portugal - festival de Port